Les navires

Une double vision

Dans le monde de l’exploration polaire, Fram est l’un des noms les plus célèbres en Norvège.

PAR CARRIE HUTCHINSON

L’ancien Fram

"C’est un problème auquel sont confrontés tous les voyageurs désireux d’explorer les régions polaires : le risque que l’océan gèle autour de vous et brise votre navire. À la fin du XIXe siècle, l’explorateur Fridtjof Nansen réalisa que s’il voulait mener une expédition à travers la mer polaire, il lui faudrait trouver un modèle capable de résister à de telles pressions environnementales. Il entreprit de construire un navire doté d’une coque d’une forme différente qui, pris dans la glace, serait entraîné vers le haut et non vers le bas. Il devrait également conserver sa stabilité en position surélevée, jusqu’à ce que la banquise l’ait transporté vers des eaux moins froides. Nansen écouta les conseils avisés d’autres navigateurs et travailla avec acharnement pour mettre ses projets en œuvre. Il pensait sincèrement que le drapeau norvégien serait le premier à flotter au pôle Nord. Il planifia et conçut le Fram avec le constructeur naval Colin Archer."

« Nous nous consolons en pensant que nous avons fait notre possible et avons même contribué à lever le voile qui dissimule cette région de notre planète. »

— Hjalmer Johansen

Le premier voyage

Le 24 juin 1893, Nansen et le Fram levèrent l’ancre en Norvège. Un mois après avoir quitté les eaux norvégiennes, le navire fut finalement mis à l’épreuve au niveau des îles de Nouvelle-Sibérie. Le Fram fut pris dans la glace. Heureusement, la conception de Nansen fut un succès et le navire survécut, glissant sur la mer polaire, tantôt vers le nord, tantôt vers le sud, en suivant les courants. À Noël, ils traversèrent le 79e parallèle, mais la frustration de Nansen grandissait devant la lenteur de l’expédition, estimant qu’il lui faudrait peut-être sept ans pour atteindre le pôle. Six mois plus tard, ils atteignaient enfin 87° 34’ N, mais il devint clair dans l’esprit de l’explorateur qu’ils n’iraient peut-être jamais assez loin au nord pour atteindre la destination qu’il visait. Nansen décida de laisser le capitaine Otto Sverdrup aux commandes du Fram et tenta d’atteindre le pôle Nord en traîneau, avec un autre homme, Hjalmar Johansen, et une meute de chiens. Les conditions étaient extrêmement rigoureuses. Les températures chutaient souvent à -40°C, ils tentaient de poursuivre leur voyage sans relâche pendant parfois 20 heures de suite, et les chiens multipliaient les écarts de conduite.

Nansen et Johansen décidèrent finalement de faire marche arrière. Ils étaient les premiers à être allés si loin au nord. « Nous aurions aimé aller plus loin », écrivit Johansen dans son journal. « Nous nous consolons en pensant que nous avons fait notre possible et avons même contribué à lever le voile qui dissimule cette région de notre planète. » Ce périple leur prit une grande partie de l’année, ils passèrent l’hiver dans une hutte et survécurent aux attaques des ours polaires, avant de regagner la Norvège. Ils rentrèrent chez eux en août 1896 et, quelques jours plus tard, le Fram, qui était resté prisonnier des glaces pendant presque trois ans, accostait au port. Nansen devint célèbre dans le monde entier, et le Fram allait partir sur deux autres expéditions : l’une en Arctique canadien et l’autre en Antarctique avec Roald Amundsen, où le navire jeta l’ancre à Framheim, dans la baie des Baleines, d’où les explorateurs ont continué leur route en traîneaux.

Le musée

Lorsque le Fram rentra en Norvège en 1914, après son expédition en Antarctique, il était dans un triste état. Heureusement, de nombreux Norvégiens étaient prêts à sauver ce navire historique et, en 1925, Otto Sverdrup fut nommé président du Comité Fram.

"Après une restauration complète, le navire retrouva sa splendeur passée et fut remorqué jusqu’à Trondheim, dans le cadre d’une exposition, puis à Oslo, entre autres, où les visiteurs ont pu l’admirer. Le Fram fut alors revêtu de tôle ondulée et entreposé. Sverdrup, décédé en 1930, a toujours souhaité que ce navire qu’il aimait tant soit emporté à terre et conservé. Six nouvelles années et des dons du monde entier ont été nécessaires, mais le 20 mai 1936, Haakon VII, roi de Norvège, inaugurait le musée Fram. Aujourd’hui, les visiteurs du musée Fram peuvent pénétrer dans le Fram et explorer ses cabines et salons, sa soute et sa salle des machines. Il est également possible d’admirer d’autres navires préservés et de découvrir l’histoire des expéditions légendaires menées par les explorateurs norvégiens. "

This video has been disabled until you accept marketing cookies.Manage your preferences here or directly accept targeting cookies

Le MS Fram

"Ce n’est pas un hasard si l’équipe Hurtigruten a choisi de donner à l’un de ses navires le nom du vaisseau d’exploration le plus célèbre de son époque. Et, comme l’original, le MS Fram est construit pour l’exploration polaire. Construit en 2007 et intégralement rénové en 2020, le MS Fram est le camp de base d’expédition flottant de nos passagers. Avec 125 cabines confortables, dont plusieurs suites portant le nom de héros polaires norvégiens, ce navire est l’un de nos plus petits vaisseaux : il peut accueillir 318 passagers (200 pour les voyages en Antarctique). Tout est prévu pour garantir un confort maximum à bord, avec deux restaurants et un bar, une salle de fitness, un sauna, des bains bouillonnants, une boutique et le centre scientifique emblématique de Hurtigruten. Sans oublier bien entendu des ponts spacieux, incluant un accès à la proue du navire, parfaits pour observer la faune marine."

Partager ces articles

Explorez avec Hurtigruten

Partez avec le leader mondial du voyage d’expédition. Abonnez-vous à notre newsletter pour être le premier informé des offres spéciales et des nouveaux itinéraires.

Contactez-nous pour parler de votre prochaine expédition

Dans ce numéro

< Sommaire

Environnement

Une goutte dans l’océan >